Cashback, un film inspirant qui nous apprend à suspendre le temps

Suspendre le temps pour s’émerveiller


    Cashback est un inspirant long-métrage de Sean Ellis parsemé de phrases dépeignant une réalité simple et authentique, mise en lumière de façon poétique par le regard d’un artiste. Dans une étape douloureuse de sa vie, ce dernier en arrive à suspendre le temps pour tenter de comprendre ce qu’est réellement l’amour, et réussir à s’émerveiller de nouveau face à la beauté du monde.

Attention : je vous conseille vraiment de voir le film avant de lire cet article !

Le temps du deuil

    Cashback retrace l’histoire de Ben Willis, un étudiant aux beaux-arts qui n’arrive plus à trouver le sommeil suite à une rupture amoureuse. Il reste éveillé à ruminer ses nombreux regrets, se noyant dans une écrasante déprime emprunte de nostalgie.

    Afin de rentabiliser ce temps où il ne dort pas, il commence à travailler de nuit dans un supermarché. Cela lui permet de gagner un peu d’argent, et surtout de s’occuper pour essayer de penser à autre chose qu’à son ex-copine et à toutes les choses qui ont un rapport avec elle.

Ben Willis pendant sa période de deuil dans le film Cashback


Le temps de travail

    Il rencontre ainsi plusieurs employés, tous plus attachants les uns que les autres, et découvre petit à petit comment chacun d’eux gère son temps de travail. Ses collègues ont effectivement tous mis au point une façon bien personnelle de manipuler le temps, afin d’arriver à tromper l’ennui.

Ben Willis avec ses collègues de travail dans le film Cashback

 

« Il y a un moyen de remédier à l’ennui que représente huit heures de travail :

l’art de laisser vagabonder son esprit, tandis que les secondes s’écoulent lentement.

Tous ceux qui travaillent ont mis au point leur propre méthode. »

 

Ben Willis en train de s'ennuyer dans le film Cashback


    Ben évoque l’ennui provoqué par certains types de travaux, tel que celui qu’il exécute au supermarché, et qui n’a pas vraiment de sens pour lui. Il préfère se distraire en observant tout son univers, pour essayer d’en extraire et d’en révéler la beauté.

Le temps suspendu

    Se promenant entre ses rêves et ses pensées, Ben s’imagine mettre son environnement sur pause, comme s’il arrivait à suspendre le temps. Et dans ce monde désormais figé, il se déplace librement, sans que personne ne le remarque, continuant d’observer à sa guise toute la beauté des choses et des personnes qui l’entourent.

Ben Willis en train de suspendre le temps dans le film Cashback

 

« Vous savez, ce moment où vous voyez quelqu’un marcher dans la rue.

Quelqu’un de tellement beau que vous ne pouvez pas vous empêcher de le regarder.

Et bien, imaginez comme moi que dans un monde sur pause,

il devient très facile de comprendre le concept même de la beauté.

De la voir là, suspendue, devant vous, capturée. »

 

    Alors qu’il travaille comme employé au supermarché, on pourrait dire que Ben se trouve dans un environnement plutôt commun, et une situation assez banale. Pourtant, avec un regard d’artiste, il observe, vit et profite pleinement de l’instant, en arrivant à saisir chacun des détails de ce qui l’entoure. Il essaye d’en extraire la beauté, afin de la mettre en lumière et de l’accrocher au mur, à la vue de tous les regards.

 

Le temps de l’amour

    Après plusieurs semaines de travail, Ben remarque particulièrement une de ses collègues, Sharon. Il l’observe pendant de nombreuses heures, de nombreux jours même, commençant à percevoir pleinement son charme et le caractère unique de sa beauté.

    Lorsqu’il arrive à suspendre le temps, il n’admire désormais plus qu’elle, faisant abstraction de tout le reste pour la dessiner indéfiniment. Il se retrouve ainsi avec un nombre incalculable d’œuvres dépeignant Sharon sous toutes les coutures.

    Après quelques péripéties supplémentaires, on assiste finalement au vernissage de Ben où sont exposées les nombreuses peintures qu’il a faites de Sharon.

peinture de Sharon quand le temps est suspendu dans le film Cashback


    Au cours de cette scène finale, Ben évoque une dernière de ses pensées, concluant son histoire avec romantisme :

 

« Un jour, j’ai voulu savoir ce qu’était l’amour.

L’amour est là si l’on veut qu’il soit là.

Il suffit de le deviner derrière la beauté qui l’entoure,

et entre chaque seconde qui rythme votre vie.

Si vous ne prenez pas le temps de vous arrêter,

vous risquez de passer à côté… »

 

suspendre le temps pour un baiser dans le film Cashback

 

    Je pense que la notion d’amour peut être entendue ici dans un sens plus large et philosophique, et ainsi signifier l’émerveillement, la présence au monde, la lumière, la pleine conscience, ou simplement la beauté sous toutes ses formes.

 

Le temps de la Conclusion

    Au final, ce film nous parle du temps. Du temps de travail, du temps qui passe, du temps que l’on a perdu, du temps que l’on essaye de gagner, du temps nécessaire à un deuil, du temps que l’on souhaite accélérer ou ralentir, et enfin du temps que l’on peut suspendre si l’on désire admirer toute la beauté du monde.

 

    Je laisse le mot de la fin à notre fameux Ben Willis :

 

un citation inspirante de Ben Willis dans le film Cashback

 

(Photos : Gaumont Columbia Tristar Films)

---------------------------------

Merci d'avoir lu cet article !

---------------------------------

Pour savoir quand sortiront mes prochaines créations,

Abonnez-vous !

À la page Facebook

À la Newsletter

(vous recevrez un mail dès la sortie d'une nouveauté)


Vous avez aimé cet article ? Je serais heureux d'avoir votre avis dans les commentaires !

Et si vous pouviez partager cette page sur les réseaux sociaux, ça m'aiderait énormément !

h

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.